Questions / Réponses

Cliquer la question pour obtenir la réponse :

Ma situation

  • Qui peut adhérer à l'assurance vieillesse proposée par la CFE (régime de retraite de base de la Sécurité Sociale) ?

    Toute personne exerçant une activité salariée à l’étranger, personne chargée de famille ou ancien assuré obligatoire sans activité à l'étranger,
    Pas de condition de nationalité,
    Durée d’affiliation préalable à un régime d’assurance obligatoire en France de 6 mois à 5 ans selon votre cas.
    Pour plus d'informations, reportez-vous à la rubrique Nos assurances > Particuliers.

  • Où dois-je me renseigner pour les questions relatives à la retraite ?

    Pour obtenir des informations précises sur la retraite, vous devez vous adresser à la:

    CAISSE NATIONALE D' ASSURANCE VIEILLESSE (CNAV)
    75951 PARIS Cedex 19
    Accueil Téléphonique :
    - Depuis la France : 3960 (prix d'un appel depuis un poste fixe)
    - Depuis l'étranger : +33(0)9 71 10 39 60
    Site internet: www.lassuranceretraite.fr  

  • Qu’est-ce qui fait de moi un expatrié ?

    Vous êtes considéré comme expatrié si vous êtes résident à l’étranger pour une période de plus de trois mois consécutifs.

    Pour adhérer à la CFE, vous devez :

    - être de nationalité française ou étrangère (dans ce cas prenez contact avec la CFE pour vérifier les conditions d’adhésion)

    - résider à l’étranger ou dans les TOM pendant plus de trois mois consécutifs (les frontaliers qui résident en France mais travaillent hors de France sont exclus).

    La CFE couvre toutes les catégories socioprofessionnelles :
    - Salarié
    - Travailleur non salarié
    - Personne sans activité
    - Retraité
    - Etudiant
    - Jeune en programme vacances travail

    Pour plus d’informations, reportez-vous à la rubrique Nos assurances > Particulier

  • Pour mon assurance rapatriement et responsabilité civile que dois-je faire ?

    La CFE propose une couverture équivalente à la Sécurité Sociale. Ces prestations n’en font pas partie. Pour plus d’informations, reportez-vous à la partie « Autres démarches à effectuer ».

  • Concrètement, que se passe-t-il lorsque je souscris l’assurance vieillesse ?

    En adhérant à l'assurance volontaire vieillesse de la CFE, vous cotisez pour votre future retraite de la Sécurité Sociale. Les cotisations enregistrées à la CFE au titre de votre assurance volontaire vieillesse sont reversées à la Caisse Nationale d'Assurance Vieillesse (CNAV) qui met à jour votre compte individuel. Elles seront prises en compte dans le calcul de votre retraite servie par le régime général.
    Le prolongement de la retraite complémentaire française (AGIRC-ARRCO) est à souscrire auprès des caisses de retraite des expatriés. Pour plus d’informations, vous pouvez cliquer ici.

  • Si je ne peux pas cotiser à la retraite via la CFE, comment puis-je faire ?

    Les Français exerçant une activité industrielle, commerciale ou artisanale non salariée à l'étranger peuvent adhérer volontairement au régime RSI pour l'assurance vieillesse-invalidité-décès en vue d'acquérir les mêmes droits que les assurés du régime obligatoire français.
    La Caisse compétente pour recevoir les adhésions à l'assurance volontaire des commerçants et des artisans français à l'étranger est la :

    Caisse RSI Ile de France Ouest
    2, rue Voltaire
    92532 Levallois-Perret Cedex
    Tel : (Cotisations) 0811 01 08 16 - (Autres motifs) : 01 57 64 70 10
    Ouvert du lundi au vendredi de 8h30 à 16h30 sans interruption
    www.idfouest.le-rsi.fr

    Pour les professions libérales, contactez la CNAVPL(renseignements téléphoniques uniquement) : Tel + 33 (0) 1 44 95 01 50 - Fax + 33 (0) 1 45 61 91 37

    Pour les professions agricoles, contactez la :

    CSMA de l'Ile de France 161,
    avenue Paul Vaillant-Couturier
    94250 GENTILLY
    Tel 33 (0) 1 49 85 50 00 - Fax 33(0) 1 49 85 55 05

  • Je me suis cassé le pied sur mon lieu de travail. Que me propose la CFE ?

    Pour les expatriés salariés, l'affiliation à l’assurance accidents du travail – maladies professionnelles permet la prise en charge de vos arrêts de travail (sous forme de versement d'indemnités journalières) et de vos soins. Cela permet également l'attribution d'une rente en cas d'incapacité permanente, pour toutes les conséquences d'un accident ou d'une maladie liés à votre activité salariée. En cas de décès, la CFE peut également reverser une rente aux survivants.

Le délai pour adhérer à la CFE

  • Qui contacter pour l'obtention d'une bourse d'études à l'étranger ?
    Il faut contacter :
    L'Agence pour l'enseignement français à l'étranger
    SERVICE DES BOURSES
    19-21, rue du Colonel Pierre Avia
    75015 PARIS
    tél. : 01 53 69 39 90
    fax : 01 53 69 31 99
  • Quand puis-je adhérer à la CFE ?

    Vous pouvez adhérer à la CFE à tout moment pour le risque maladie-maternité-invalidité.
    Attention ! Une adhésion tardive à la CFE entraînera l’application d’un droit d’entrée :
    - si vous êtes parti depuis plus de deux ans, une rétroactivité des cotisations (maximum 2 ans);
    - si vous êtes à l’étranger depuis plus de 3 mois, un délai de carence de 3 ou 6 mois selon votre âge.

    Pour l’assurance vieillesse, vous pouvez demander votre adhésion dans un délai de 10 ans à compter du 1er jour de travail à l’étranger.

  • J'habite depuis 5 ans à l'étranger, j'ai 38 ans, puis-je toujours adhérer à la CFE ?

    Pour les personnes âgées de plus de 35 ans, si votre demande d’affiliation est présentée plus de deux ans après votre premier jour d’expatriation, un droit d’entrée équivalent au maximum à 2 années de cotisations vous sera demandé uniquement pour l'assurance maladie maternité.

    De plus, une carence de 3 mois si vous avez moins de 45 ans et de 6 mois si vous avez plus de 45 ans, sera appliquée. Les soins ne seront pas remboursés durant ce délai.

  • J’ai 32 ans, je vis depuis plus de 2 ans à l'étranger, dois-je payer un droit d'entrée pour pouvoir adhérer à la CFE ?

    Si vous êtes âgé de moins de 35 ans, vous êtes exonéré du droit d’entrée (principe de rétroactivité des cotisations) mais pas de la carence, ce qui signifie que pendant un délai de 3 à 6 mois, vos soins ne seront pas remboursés (votre demande ayant été présentée plus de 3 mois après votre départ effectif).

Mes cotisations ou le coût de l'adhésion à la CFE

  • Je ne suis pas salarié et je pars travailler à l'étranger en tant qu'indépendant, comment sera calculée ma cotisation CFE ?

    Pour la première année d'exercice d'une activité en tant que travailleur non salarié, nous vous proposons une cotisation forfaitaire basée sur la 2ème catégorie. Si vous avez moins de 35 ans, votre cotisation est calculée sur la base forfaitaire de la 3ème catégorie.
    Par la suite, il vous sera demandé de produire un justificatif de ressources afin d’adapter le montant des cotisations en fonction de vos revenus.

  • Les cotisations CFE sont-elles totalement à ma charge ?

    Les cotisations sont à la charge de l'adhérent. Elles peuvent être prises en charge en tout ou partie par l'employeur, mais cela ne revêt pas un caractère obligatoire. Tout dépend du contrat de travail. Dans tous les cas, l'assuré reste responsable du versement des cotisations en cas de manquement de l'employeur. 

  • Combien me coûtera mon adhésion à la CFE ?
    Vous pouvez estimer le montant de vos cotisations grâce à notre outil « Evaluez le montant de vos cotisations »

Ma famille

  • Mon conjoint peut-il bénéficier de ma couverture santé ?

    Le conjoint, sans activité, à charge et sans ressource personnelle peut être ayant droit sur votre compte et ce, sans cotisation supplémentaire.

    Il faudra veiller à bien le spécifier dans la partie "Demande de rattachement de votre conjoint ou concubin" de votre bulletin d'adhésion.

  • Mes enfants bénéficient-ils de ma couverture santé CFE ?

    La CFE couvre les enfants scolarisés (même en France) jusqu'au 20ème anniversaire et ce, sans cotisation supplémentaire.

  • Je ne suis pas marié, puis-je faire bénéficier ma conjointe de ma couverture santé CFE ?

    Si votre conjointe est à votre charge et sans ressource personnelle, elle pourra être votre ayant droit et ce, sans cotisation supplémentaire.

  • En tant qu'adhérent CFE, puis-je disposer d'une carte Vitale ?

    Si vous êtes retraité du régime général, vous disposez d’une carte vitale pour tout remboursement de prestations en France (carte vitale délivrée par la Caisse primaire d’Indres et Loire). Vos demandes de remboursements pour des soins reçus en France doivent également être envoyées à cette Caisse. Plus d’informations sur cette Caisse
    Dans tous les autres cas, vous ne devez plus vous servir de votre carte vitale.

  • La carte d'assuré de la CFE

    Au moment de votre adhésion, la CFE délivre une carte permettant de vous identifier auprès des hôpitaux conventionnés. Seul l’affilié principal en reçoit à son nom ; mais elle peut être présentée pour toute la famille (personnes ayants droit sur le contrat).

Mes études à l'étranger

  • Je pars suivre mes études à l'étranger, mais je reste inscrit dans un établissement en France, quelle sera ma protection sociale ?

    Nous vous conseillons de vous renseigner avant votre départ auprès de votre centre de sécurité sociale étudiante en France. En principe vous restez couvert par votre mutuelle étudiante pendant le séjour à l'étranger.
    Attention néanmoins à vous renseigner pour une couverture complémentaire car vous serez couvert sur la base des tarifs français de sécurité sociale, ce qui sera souvent insuffisant. Pour information la plupart des mutuelles étudiantes (la LMDE par exemple) propose une complémentaire santé adaptée pour les soins à l'étranger (notamment l'avance des frais en cas d'hospitalisation et le rapatriement). 

  • Je pars suivre mes études à l'étranger et je me suis inscrit directement dans l'établissement de mon pays d'accueil, quelle sera ma protection sociale ?

    La CFE est la caisse de Sécurité sociale assurant les Français qui travaillent, étudient ou simplement vivent à l'étranger. Elle permet aux étudiants expatriés, de nationalité française âgés de moins de 28 ans au moment de l'adhésion, pour un coût très raisonnable, d'avoir la même protection sociale qu'en France. L'adhésion à la CFE garantit, en plus, la continuité totale avec la Sécurité sociale en France.

  • Que faire si mes études se passent en Europe dans le cadre d'un programme communautaire ?

    Si vous faites vos études dans l'un des 28 pays de l'Espace économique européen ou en Suisse, vous pouvez, sous certaines conditions, obtenir la carte européenne d'assurance maladie délivrée par votre dernière caisse de Sécurité sociale en France. Elle vous permettra d'être couvert dans votre pays d'études.
    Il convient alors de contacter votre centre de sécurité sociale en France pour plus de renseignements. L'adhésion à la CFE reste possible dès lors que vous avez moins de 28 ans et étudiez dans un établissement scolaire à l'étranger. 

  • Je pars suivre mes études au Québec, quelle sera ma protection sociale ?

    Le Québec a signé un protocole d'accord avec la France qui permet de bénéficier des prestations de la Régie d'assurance maladie du Québec. Pour plus de précisions, contactez le CENTRE DES LIAISONS EUROPÉENNES ET INTERNATIONALES DE SÉCURITÉ SOCIALE (CLEISS)
    L'adhésion à la CFE reste possible dès lors que vous avez moins de 28 ans et étudiez dans un établissement scolaire à l'étranger.

  • Dans le cadre de mes études en France, je vais partir à l'étranger pour y suivre un stage, quelle sera ma protection sociale ?

    Si le stage est effectué dans le cadre de vos études donc avec une convention de stage entre l'école, l'entreprise à l'étranger et vous-même, en principe vous restez couvert par votre mutuelle étudiante pendant le séjour à l'étranger.
    Attention néanmoins à vous renseigner pour une couverture complémentaire car vous serez couvert sur la base des tarifs français de sécurité sociale, ce qui sera souvent insuffisant. Pour information la plupart des mutuelles étudiantes (la LMDE par exemple) propose une complémentaire santé adaptée pour les soins à l'étranger (notamment l'avance des frais en cas d'hospitalisation et le rapatriement).
    Dans le cadre de ces stages vous devez également vous assurer d'avoir une couverture en cas d'accident de travail :

    Cas N°1 : Votre stage n'est pas rémunéré ou moins de 555,40 euros par mois :
    C'est à votre établissement scolaire de s'occuper de votre assurance accident du travail auprès de la CPAM.

    Cas N°2 : Votre stage est rémunéré plus de 555,40 euros par mois :
    La CFE peut vous proposer une couverture en cas d'accident du travail à l'étranger. Vous pourrez bénéficier d'une prise en charge des frais de santé liés à 100% du tarif français et d'une indemnisation lors d'un éventuel arrêt de travail. Veuillez contacter notre centre d’appels (depuis la France) au 01 64 71 70 00,(depuis l'étranger) au +33(0)1 64 14 62 62 et demandez le service Développement de la CFE pour plus de renseignements.

LA CFE ASSURE ET PROTEGE PLUS DE 
200 000 PERSONNES DANS LE MONDE !